Menu

Nos prochaines séances

LES RENDEZ-VOUS CINÉ HISTOIRE

 

Séance pour le CNRD 2018

25 Janvier 2018
Auditorium de l’Hôtel de ville de Paris
Thème : « S’engager pour libérer la France »

Cine Histoire organise le 25 janvier prochain sa séance traditionnelle de soutien aux élèves préparant le concours National de la Déportation et de la Résistance. Cette séance aura lieu à l’Auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris de 14h à 17h avec la participation de M. Serge Barcellini Président Géneral du Souvenir français.

Comme à l’accoutumée, le thème de l’année : « s’engager pour libérer la France » sera illustré par des extraits de films, et des archives vidéos très peu connues et presque inédites.(Christian Pineau ; Joseph Epstein, chef de Manouchian ; Lucie et Raymond Aubrac ; Romain Gary ) Stéphane Hessel… Elles seront entrecoupées par les témoignages de résistants présents. Les élèves pourront ainsi poser des questions aux témoins et ils auront des pistes de travail

Le plan sera le suivant :

pourquoi s’engage-t-on ?
qui s’engage ?
comment arrive-t-on à s’engager
que fait on de cet engagement ?

Le programme détaillé sera adressé sur demande aux professeurs qui souhaitent assister avec leurs élèves.

Pensez à vous inscrire à temps avec vos élèves.

Adresse : cinehistoire2@gmail.com

 


SOIRÉE EXCEPTIONNELLE CINÉ HISTOIRE :
AVANT-PREMIÈRE DU FILM LE 18 JANVIER À 20H
AU 7 PARNASSIENS

LA DOULEUR

De Emmanuel Finkiel
Adapté du texte éponyme de Marguerite Duras,
avec
Mélanie Thierry, Benoît Magimel, Benjamin Biolay

La séance aura lieu en présence du réalisateur.
Tarif réduit pour les adhérents Ciné Histoire à jour de leur cotisation (carte Ciné Histoire demandée).

Synopsis : Juin 1944, la France est toujours sous l’Occupation allemande. L’écrivain Robert Antelme, figure majeure de la Résistance, est arrêté et déporté. Sa jeune épouse Marguerite, écrivain et résistante, est tiraillée par l’angoisse de ne pas avoir de ses nouvelles et sa liaison secrète avec son camarade Dyonis. Elle rencontre un agent français de la Gestapo, Rabier, et, prête à tout pour retrouver son mari, se met à l’épreuve d’une relation ambiguë avec cet homme trouble, seul à pouvoir l’aider. La fin de la guerre et le retour des camps annoncent à Marguerite le début d’une insoutenable attente, une agonie lente et silencieuse au milieu du chaos de la Libération de Paris.

VOIR LA BANDE ANNONCE

Cinéma Les 7 Parnassiens – 98, boulevard du Montparnasse – Paris 14e (métro : Vavin ou Edgar Quinet ; bus : 58, 82, 91) Tarif 6,20 €


LES RENDEZ-VOUS CINÉ HISTOIRE : D’UNE GUERRE À D’AUTRES

Une guerre ne reste jamais isolée ! Elle en induit toujours d’autres et laisse des traces culturelles et psychologiques quasi indélébiles sur ceux qui l’ont vécue. Ce sera le thème de ce cycle qui nous mènera en Russie, en Pologne et en Allemagne.

Samedi 3 février 2018 à 10h30

Phoenix
De Christian Petzold
Allemagne – 2014 – 1h38’
Avec Nina Hoss, Ronald Zehrfeld et Nina Kunzendorf…

Dans le Berlin de l’après-guerre, Nelly, rescapée d’Auschwitz, revient défigurée par une balle et seule survivante de sa famille. Aidée par une amie, Lene, qui travaille à l’agence juive, elle subit une reconstruction faciale qui lui confère un nouveau visage, ressemblant à l’ancien. Nelly apprend par Lene qu’elle a été dénoncée par son mari. Refusant de croire à cette trahison, elle ne rêve que de retrouver Johnny, son époux, et de reprendre avec lui la vie d’avant.
Inspiré d’une nouvelle d’Hubert Monteilhet, Le retour des cendres, parue en France en 1961, le film raconte cette recherche et ses conséquences. Petzold ne cherche pas à représenter des personnages allemands décents, et rejette la possibilité d’un amour entre un Allemand non juif et une Allemande juive. Rien n’est simple dans ce film sans aucune opposition binaire où Christian Petzold, dénonce le mutisme de l’Allemagne d’après-guerre vis-à-vis des camps.

Après le film, rencontre avec Olivier Pelisson, journaliste, critique et membre du comité de sélection de la Semaine de la Critique du Festival de Cannes.

Cinéma Les 7 Parnassiens – 98, boulevard du Montparnasse – Paris 14e (métro : Vavin ou Edgar Quinet ; bus : 58, 82, 91) Tarif 6,20 €

Protected with SiteGuarding.com Antivirus