Menu

L’AFFAIRE MAURICE AUDIN

Mardi 15 janvier 2019, à l’auditorium de l’hôtel de ville de Paris.
Le 11 juin 1957, Maurice Audin, mathématicien communiste, militant anticolonialiste, est arrêté à son domicile à Alger par des parachutistes français. Il n’est jamais revenu et les autorités ont dit à sa femme qu’il s’était évadé.

Pendant une soixantaine d’années, son épouse, Josette, et le Comité Maurice Audin (avec des personnalités telles que le Pr Laurent Schwartz et Pierre Vidal-Naquet) se battent pour faire reconnaitre la vérité : son assassinat par l’armée.

Ciné Histoire avait organisé en 2011 deux séances sur cette affaire avec Josette Audin sa veuve, Henri Alleg son ami, arrêté chez les Audin et auteur du livre phare, La Question (Ed de Minuit, 1958) l’historienne Raphaëlle Branche, auteure de La Torture dans l’armée Gallimard 2001)

Séance autour du film de François Demerliac, La Disparition.

Depuis dix ans la verité à fait son chemin, en 2014 François Hollande avait reconnu que Maurice Audin ne s’était pas évadé mais était mort en détention. C’est seulement en 2018 que le Président Emmanuel Macron reconnait la responsabilité de la France dans cette disparition. Au-delà du mathématicien assassiné c’est l’existence du système de torture couvert par la France qui est ainsi reconnu. C’est une étape qui ouvre la voie aux recherches sur les nombreux anonymes disparus pendant cette guerre.

Compte tenu des avancées historiographiques et de cette reconnaissance, nous avons tenu à organiser cette séance qui réunira : les enfants de Maurice Audin, Michèle et Pierre, tous deux mathématiciens, autour de leur mère Josette (sous réserves) l’historienne Sylvie Thénault, spécialiste du droit et de la répression légale pendant la guerre d’indépendance algérienne, et le réalisateur François Demerliac qui nous donne en avant-première un court métrage récent sur la remise du prix Maurice Audin cette année.

La séance sera animée par Dominique Vidal, ancien rédacteur en chef du Monde diplomatique.

Quelques écrits :

Pierre Vidal Naquet : L’Affaire Audin (Minuit 1958), La Torture dans la République (minuit 1972)
Michèle Audin, Une vie Brève  (Gallimard 2012)
Sylvie Thenault, Une drôle de justice. Les magistrats dans la guerre d’Algérie (La découverte 2001)

 

 


Séance pour le CNRD 2019

Notre prochaine séance à l’Auditorium de l’Hôtel de Ville aura lieu 14 février 2019. Elle sera consacrée au Concours National de la Résistance et de la Déportation (CNRD) dont le thème cette année est

« Répressions et déportations en France et en Europe »

La Filmographie de Ciné histoire

Des films dont certains sont en DVD :
Rome Ville ouverte, Roberto Rossellini, Italie, 1945, 103 min.
Le temps du ghetto de F. Rossif, 1961, 82 min.
Section spéciale de Costa Gavras 1975
Pétain de Jean Marbeuf d’après Marc Ferro 1993
La mort à 15 ans de F. Cassenti 2002
Amen de Costa Gavras 2002
Le camp d’Argeles de Felip Solé 2008
Katyn de Wajda 2007
Einsatzgruppen de Prazan 2009
L’armée du crime de Guediguian 2009
Pétain de Muxel et de Sollier, 2017,118 min.
Le Struthoff de Huntziger, cf. INA
Le Struthoff, Un documentaire de Alain Jomy et Monique Seemann
Struthof, le camp oublié, de A. Chaumier Leconte avec Frédérique Neau Dufour, 2017, 52 min.
Sophie Scholl – Les derniers jours (Die letzten Tage), de Marc Rothemund, 2006

Sur demande à Ciné Histoire :

Kirschen la mort à 15 ans avec les archives du procès de la Maison de la Chimie (paf 8 euros)
Le Camp d’Argeles de F. Solé (seul film sur ce camp)
Témoignages de Stéphan Hessel et du Général d’Astorg sur le travail à Dora
Être sans destin d’après Imre Kerstz, un extrait
La résistance au Musée de l’homme