Menu

Actualités

De la part de notre amie Denitza Bantcheva : Le Ciné-Club des Ecoles a le plaisir de vous convier à la projection de « Les félins », jeudi 23 mars 2017 à 20h30 au cinéma Le Grand Action

« Les Félins », film de René Clément, adapté du roman de Day Keene (France, 1964, 1h37) avec Alain Delon, Jane Fonda et Lola Albright

Cette projection sera suivie d’un débat, puis d’un cocktail, durant lequel aura lieu une séance exceptionnelle de signature du livre René Clément (Éd. du Revif) par son auteur aDenitza Bantcheva.

Synopsis : Pourchassé par des tueurs pour avoir séduit la femme d’un gangster new-yorkais, le play-boy Marc se réfugie dans un asile protestant de la Côte d’Azur. Il attire alors le regard de Barbara, belle et riche veuve américaine, et de sa jolie cousine Melinda. Barbara l’embauche comme chauffeur. Mais à peine installé dans leur villa, Marc comprend que sa bienfaitrice ne l’a pas choisi par hasard.

Notre avis : Troisième collaboration entre le jeune Alain Delon et son “maître absolu” René Clément (dixit Delon), Les félins est une œuvre insolite qui participe au renouvellement du film noir des années 60. René Clément détourne les codes du genre afin de prolonger des thématiques déjà présentes dansPlein soleil (1960) : claustration, faux-semblants, jeu, dédoublement de personnalité, … Si le “maître” démontre encore ici ses talents reconnus de metteur en scène (aidé en cela par le grand chef opérateur Henri Decae), la richesse des dialogues, la subtilité de ces personnages sensuels et manipulateurs associée à une forme de comique, en font un film d’une modernité qu’il est enfin temps de découvrir. La musique jazzy de Lalo Schifrin accompagne superbement ce scope noir et blanc tourné dans des décors labyrinthiques et baroques.

Notre invitée : Denitza Bantcheva, auteur français de poèmes, romans et nouvelles souvent primés, est également enseignante et conférencière. Sur le cinéma, elle a dirigé de nombreux ouvrages de la collection CinémAction, et a écrit entre autres la monographie Jean-Pierre Melville : de l’oeuvre à l’homme (Éd. du Revif), décrite par Michel Ciment comme “la meilleure étude en français sur le sujet”, ainsi que le premier ouvrage critique couvrant toute la filmographie de René Clément.

Quand ? Jeudi 23 mars 2017 à 20h30
Où ? Cinéma Grand Action, 5 rue des Ecoles (Paris 5e), métro Cardinal Lemoine, Jussieu ou Maubert-Mutualité Prix ? Tarifs habituels du Grand Action (pas de surcoût)

Préinscriptions souhaitées par l’envoi d’un e-mail à : contact@cineclubdesecoles.org
Pour plus d’information, rendez-vous sur notre site web : http://cineclubdesecoles.org/
Vous pouvez désormais suivre nos activités sur Facebook : Ciné-club des Ecoles

 

15 mars 2017, conférence de Thomas Fontaine sur «Le Mont-Valérien, principal lieu d’exécution en France pour la Répression allemande»

18H30 EN PRÉFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE 167-177 Avenue Joliot Curie, 92000 Nanterre

Historien et directeur du musée de la Résistance nationale de Champigny-sur-Marne, Thomas Fontaine est un des spécialistes des politiques répressives au cours de la Seconde Guerre mondiale au sein d’une nouvelle génération de chercheurs. Son exposé nous permettra de comprendre plus précisément la place du Mont-Valérien au sein de l’organisation répressive nationale et régionale, ainsi que son lien avec les grandes évolutions du nazisme entre 1941 et 1944.

Deux mois après le lancement des « Rendez-vous du Mont-Valérien » par Serge Klarsfeld, Thomas Fontaine poursuivra ce nouveau cycle historique à l’amphithéâtre de la préfecture des Hauts-de- Seine.

« Les rendez-vous du Mont-Valérien » visent, à travers une programmation annuelle, à montrer le renouveau des connaissances en sciences humaines autour des grandes questions historiques et mémorielles liées au site.A l’occasion de cette seconde conférence, la programmation 2017 scientifique, pédagogique et mémorielle du Mont-Valérien, Haut-Lieu de la mémoire nationale, sera entièrement diffusée.

Plus d’information sur notre programmation, cliquez ici

« Les rendez-vous du Mont-Valérien » sont organisés par l’ONACVG et le ministère de la Défense (DMPA) en partenariat avec la préfecture des Hauts-de-Seine et avec le soutien de l’Education Nationale et de l’Association des Professeurs d’Histoire-Géographie.

TÉLÉCHARGER PLUS D’INFORMATIONS

TÉLÉCHARGER L’INVITATION

 

Colloque sur les génocides

Dimanche 5 Mars 2017
Organisé par le B’nai B’rithFrance Le « travail de Mémoire » est une nécessité de chaque instant pour ne pas reproduire demain les atrocités d’hier
En présence du Père Patrick Desbois
MÉMOIRE – TRANSMISSION – VIGILANCE – PREVENTION
Shoah, Arméniens, Tutsis, Yézidis
« Ceux qui ne connaissent pas leur histoire s’exposent à ce qu’elle recommence… » Elie Wiesel INSCRIVEZ-VOUS & PARTICIPEZ

Dimanche 5 Mars 2017 de 10h00 à 19h00
Mairie du 3ème arrondissement de Paris
2 rue Eugène Spuller

En savoir plus

 

Conférence : Jean-Louis Crémieux-Brilhac, français libre et historien

Mardi 28 février à 17h. Soirée-hommage organisée par le Musée du général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris-Musée Jean Moulin.

Laurène L’Allinec et Laurence Uebersfeld, réalisatrice et productrice, présenteront des extraits de leurs films avec des témoignages de Jean-Louis Crémieux-Brilhac. Alors que l’historien évoque « Les Anglais et la Résistance », l’homme livre les moments clés de son histoire personnelle dans « Un républicain dans le siècle » (de Timothy Miller). L’historienne Aurélie Luneau évoquera les liens du français libre avec la BBC et Christine Levisse-Touzé, le généreux donateur des musées.
Inscriptions par mail (sandra.madueno@paris.fr) ou par téléphone au 01 40 64 39 44.
Musée du général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris-Musée Jean Moulin
23 allée de la 2e DB Jardin Atlantique, 75015 Paris

 

Cérémonie religieuse

Capture d’écran 2017-02-19 à 10.16.32 - copie

Lucie Aubrac ; J. Vistel ; Sylvie Lindeperg

Le 23 février à 17heures en l’église Saint François Xavier (Paris VII) aura lieu une cérémonie religieuse à la mémoire de Jacques Vistel.
L’association Cine Histoire doit beaucoup à Jacques Vistel qui avait organisé avec Nicole Dorra en 1998 le premier festival du film sur la Résistance française. Le succès de ce festival a conduit à la création de Cine Histoire en 2003.
Conseiller d’état, Jacques Vistel avait été le premier président de Mémoire et Espoirs de la Résistance, avant de devenir Président de la Fondation de la Résistance en 2009, après une carrière bien remplie dans le monde de la Culture.

 

Exposition : Des galeries d’art sous l’Occupation
Une histoire de l’histoire de l’art

Exposition présentée par la galerie Frank Elbaz, la commissaire de l’exposition étant l’historienne Emmanuelle Polack.
Le marché de l’art à Paris est florissant pendant la période de l’Occupation allemande. Les premières saisies des biens juifs ont lieu quelques jours après l’arrivée des troupes allemandes : tous les circuits de la vente des œuvres d’art vont en bénéficier – galeries, maisons de ventes aux enchères publiques… L’exposition présente de nombreuses archives (journaux, textes divers, photos, archives audiovisuelles de vernissage d’expositions…).

Galerie Frank Elbaz : 66, rue de Turenne, 75003 Paris.
Du mardi au samedi de 10h à 18h, jusqu’au 11 mars

 

Livre : Daniel Bénédite – Un chemin vers la liberté sous l’Occupation (du comité Varian Fry au débarquement en Méditerranée – Marseille – Provence 1940-1944)

9782866458508Récit de Daniel Bénédite, présenté par Jean-Marie Guillon, professeur émérite des Universités, spécialiste de l’histoire des années 1940 et de la Provence contemporaine, et Jean-Michel Guiraud, agrégé et docteur en histoire, président-fondateur de l’association Varian Fry – France, spécialiste de l’histoire de la vie intellectuelle et artistique à Marseille.

Bras droit de Varian Fry au Centre américain de secours, prenant sa suite lorsqu’il est expulsé de France, Daniel Bénédite est l’un des principaux artisans de la « filière marseillaise » qui permet à des intellectuels, des savants, des artistes, des réfugiés antinazis souvent juifs de quitter l’Europe. Lié à la direction du mouvement Franc-Tireur, arrêté plusieurs fois, défendu par Gaston Defferre, il part fonder un chantier forestier dans le Var pour camoufler ses activités clandestines et celles de ses amis. Emprisonné à Marseille, il est le témoin privilégié de la libération de la Provence.

Texte accompagné de photographies et d’une sélection de sa correspondance avec Varian Fry pendant et après la guerre.

Editions du Félin, collection Résistance – Liberté-Mémoire, 576 pages, 29 €. Paru le 12 janvier 2017.

 

Conférence : « La Résistance racontée par les tracts et papillons clandestins », Jeudi 2 mars 2017

Tracts-2-marsLes Amis de la Fondation de la Résistance, Mémoire et Espoirs de la Résistance, organisent une conférence qui se déroulera le jeudi 2 mars 2017 à 14h30 à l’Auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris.

Intervenants :
Laure Brisac,
éditrice, éditions Signes et Balises.
Laurent Douzou, Professeur d’histoire contemporaine à l’Institut d’études politiques de Lyon, spécialiste de l’histoire et de la mémoire de la France des années noires.
Antoine Grande, directeur des Hauts Lieux de mémoire d’Île-de-France.
Pierrette Turlais
, éditrice, éditions Artulis.

Hôtel de Ville : 5, rue de Lobau, 75004 Paris
Inscription par courriel : memoresist@m-e-r.org ou par courrier : Les Amis de la Fondation de la Résistance ‒ 16-18, place Dupleix 75015 Paris