Menu

Actualités

Betty Marcusfield au cinéma Saint-André-des-Arts

A ne pas manquer au cinéma Saint André des arts du 9 au 25 octobre à 13h le film très sensible de Martine Bouquin Betty Marcusfield

Qui était Betty Marcusfeld ? une tante de Martine Bouquin, dont on ne lui avait jamais parlé ! C’était la disparue. Martine s’est lancée à sa recherche à travers des photos, des témoignages d’amies de sa mère. Elle a retrouvé des traces dans les archives administratives dans lesquelles elle croise plusieurs fois le nom de Dora Bruder personnage de Patrick Modiano.

Et justement ce film qui parle à mi voix, comme un murmure sur une petite musique, fait penser au rythme si particulier  de Modiano.

Cette histoire familiale est sans doute partagée par nombre d’autre familles !

 


Prix littéraire de la Résistance 

Le prix littéraire de la Résistance sera remis le 6 novembre 2019 à 17h30 dans les salons de Boffrand du Palais du Luxembourg.
Ce prix a pour objectif de récompenser un ouvrage pour ses qualités littéraires et historiques sur la Résistance, la France Libre et la Déportation.
Le jury composé de résistants, d’historiens, d’enseignants et d’universitaires, a décidé cette année de remettre le prix à l’ouvrage de Alain QUELLA-VILLEGER,
France Bloch-Sérazin, une femme en résistance (1913-1943), éditions des femmes Antoinette Fouque, 2019.
Deux mentions ont été attribuées pour les livres suivants :
François Broche, La Cathédrale des sables, Bir Hakeim, Belin, 2019
Fabrice Grenard, La traque des résistants, Tallandier, 2019

 


Corpus documentaire CNRD sur le Musée de la Résistance en ligne

« 1940. Entrer en Résistance. Comprendre, refuser, résister »

Cette exposition virtuelle, comprenant plus de 260 médias, présente des documents inédits sur l’engagement et les actions des pionniers et complète ainsi la brochure pédagogique nationale coordonnée par la Fondation de la Résistance.

=> Voir l’exposition virtuelle

 

 

 


 

Exposition – « Le marché de l’art sous l’Occupation 1940-1944″

du 20 mars au 3 novembre 2019 au Mémorial de la Shoah

Cette exposition est l’aboutissement et la mise en forme scénographique de la longue enquête qu’Emmanuelle P

olack a menée, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, sur le marché de l’art pendant l’Occupation. Ses recherches ont donné lieu à la parution d’un livre aux éditions Tallandier.L’exposition commence par présenter une histoire du goût, ainsi que les principaux textes détaillant la spoliation des Juifs de France, que ce soit par des mesures allemandes ou celles de Vichy. Dépouillés de leurs biens, victimes d’une double législation de l’occupant nazi et de Vichy, les Juifs de France se voient exclus de tous les pans de la vie politique, sociale et économique, en préambule à leur élimination physique.

Sont présentées ensuite plusieurs galeries ayant défendu l’art moderne sous l’Occupation et qui deviennent victimes de l' »aryanisation » du monde de l’art : la galerie B. Weill, la galerie Pierre ou celle de Paul Rosenberg, ainsi que le parcours de René Gimpel, marchand d’art, de la place Vendôme au camp de Neuengamme (Allemagne).

Tandis que les Juifs sont dépouillés de leurs biens, le marché de l’art devient florissant en France. L’exposition retrace le chaos inhérent à cette situation historique inédite, le long d’un parcours incluant des exemples concrets, des documents historiques inédits et de véritables œuvres d’art spoliées puis rendues à leurs propriétaires à l’issue de longs combats juridiques.

Mémorial de la Shoah
17, rue Geoffroy-l’Asnier
75004 Paris

Entrée libre

En savoir plus sur expo-marche-art.memorialdelashoah.org


 

CONVENTION ENTRE  LA VILLE DE PARIS ET CINÉ HISTOIRE

Après 15 années d’un soutien sans faille, la Mairie de Paris officialise son lien avec Ciné Histoire par une convention pluriannuelle considérant que les projets de l’association participent de sa politique en faveur d’une meilleure connaissance et de la transmission de la Mémoire.

 


PARUTION

Alain Quella-Villéger, France Bloch-Sérazin / une femme en résistance : 1913-1943, Ed. Des Femmes.

Préface de Marie-José Chombard de Lauwe.

Le rôle des femmes dans la Résistance, qui plus est juives et/ou communistes, est longtemps resté un point aveugle de l’historiographie des années 1940-1945. Cette biographie historique vient ainsi réparer un oubli en faisant renaître, à partir d’un travail d’archive rigoureux, la figure emblématique et méconnue de France Bloch-Sérazin, chimiste de premier plan et militante communiste engagée tôt dans la résistante française. France Bloch-Sérazin, « morte pour la France », a été arrêtée à Paris par la police de Vichy et guillotinée par les nazis à Hambourg en février 1943, alors qu’elle n’avait pas trente ans.
Voici donc le portrait d’une femme de combat, au plus près des témoignages et grâce aux lettres inédites, aux rapports de filature, aux interrogatoires de police. Celles et ceux qui l’ont connue gardent le souvenir d’une femme passionnée, symbole de courage, de générosité, de haute valeur humaine. Autour d’elle : son mari Frédo Sérazin, résistant mort pour la France à Saint-Étienne ; son père, l’écrivain Jean-Richard Bloch, tenant d’un milieu intellectuel foisonnant, uni par des valeurs politiques et morales d’engagement ; une famille dispersée par la guerre, de l’Amérique du Sud à l’URSS, des prisons françaises aux camps d’extermination. En toile de fond, c’est aussi un pan central de la résistance communiste parisienne, organisée autour du XIVe arrondissement et de Raymond Losserand, qui nous est révélée et dont le couple France Bloch-Frédo Sérazin incarne l’idéal, l’union de la culture et du prolétariat.

 

PARUTION

« Ecrits de Résistance »

A ne pas manquer ! pour la première fois sont rassemblés les principaux écrits de Pierre Mendès France pendant la Seconde Guerre mondiale. Liberté , liberté chérie, qui raconte les tentatives de l’auteur pour poursuivre le combat en 1940, et aussi ses écrits quotidiens pendant ces années, et le texte de ses causeries en 1944 et 1945. Réunis dans une édition critique par Vincent Duclert historien et professeur à Sciences Po ce livre a été possible grâce à Michel et Joan Mendes France et à Simone Gros la fidèle secrétaire de Pierre Mendes France.

Les écrits de résistance de Pierre Mendes France, représentent un témoignage incontournable du combat militaire, civique, et patriotique d’un des plus éminents responsables politiques français du XXème siècle. Souligner sa résistance personnelle à la dictature vychiste et son engagement dans l France Libre, constitue à la fois un devoir d’histoire, et un acte de mémoire pour aujourd’hui.

Editions Biblis (format poche du CNRS) 14E

PARUTION

Voir et écouter les murs

 Un livre original de Philipe Apeloig  Enfants de Paris 1939 1945  édition Gallimard

Qu y a t’il derrière les plaques commémoratives, derrière ces mots et ces phrases taillés dans la pierre ? Des actes de courage, des destins tragiques, ou des vies sacrifiées . Philippe Apeloig a réuni toutes les plaques parisiennes de cette période arrondissement par arrondissement. Habitée par la diversité de leur composition typographique, et la beauté du contexte architectural, cette œuvre graphique livre une vision inédite et insolite de l’histoire récente de la capitale.

Philippe Apeloig est un graphiste mondialement reconnu et à l’origine de l’identité visuelle de la Direction des Musées de France

 

Anne Brossolette nous a quittés !

Anne Brossolette, cofondatrice de Ciné Histoire, était la fille de Pierre Brossolette, héros de la résistance et grande voix de la France Libre (arrêté, il s’était défenestré pour ne pas parler sous la torture).
Anne n’était alors âgée que de 17 ans.
Elle avait intégré la Fondation de la Résistance en 1993 avec les enfants de Compagnons de la Libération.
Elle est une des premières adhérentes de Mémoire et Espoirs de la Résistance en compagnie de Nicole Dorra.
Elles quittent toutes les deux la Fondation de la Résistance en 2003 pour fonder Ciné Histoire.
Anne Brossolette aura grandement contribué aux succès de Ciné Histoire !
Nous ne l’oublierons pas.

Anne Brossolette, entre son frère, Claude, et Bertrand Delanoë, maire de Paris