Menu

Pierre Mendes France « français libre, homme libre »

Par Visité 2151 fois , 1 Visite(s) du jour

Start Date: 17 mars 2014
End Date: 17 mars 2014
Heure: 14:30 to 17:30

Adresse de messagerie: contact@cinehistoire.fr

Location: 5 rue Lobau 75004

Get Direction View Large Map

Description

Série « Ces résistants à ne pas oublier ». Résistants célèbres à la Libération mais tombés dans l’oubli. Chaque séance est articulée autour d’un film et animée par un historien référent ou un témoin.

Pierre Mendes France, plus jeune avocat de France en 1928 et plus jeune député en 1932, est un espoir du parti radical. Il fait partie du mouvement des jeunes turcs avec Jean Zay, Pierre Cot et d’autres. Il est intéressé par les questions économiques et financières. En 1939, il est bien décidé à se battre contre Hitler. Lieutenant de réserve, alors que son mandat de député lui permettrait d’obtenir un poste sans risque, il réclame une affectation au front. Il est nommé dans l’aviation au Levant.

Au moment de la déroute il veut continuer le combat en Afrique du Nord et s’embarque avec son ami Jean Zay et d’autres parlementaires sur le Massilia. Arreté en aout 40 au Maroc pour désertion,  il est transféré à Clermont Ferrand où il passe devant un tribunal militaire le 9 mai 41.Malgré les témoignages favorables de ses chefs, il est condamné à 6 ans de prison et à la dégradation et la perte de ses droits civils , civique, et familiaux. il réussit à s’évader en juin 41 et commence une longue traque qui s’achève en en février 42 à Londres auprès du Général de Gaulle.

Tenant à combattre, il intègre l’escadrille Lorraine. Sur ordre de De Gaulle, il est nommé commissaire aux finances du Comité français de Libération nationale d’Alger en 43, Il représente la France à la conférence de Bretton Woods avant de devenir ministre de l’Economie nationale du Gouvernement provisoire de la République française en septembre 44. En désaccord avec René Pleven ministre des finances, et faute d’obtenir le soutien du général il démissionne le 6 avril 1945.

Pierre Mendes France a toute sa vie ressenti sa condamnation de Clermont Ferrand comme une blessure inguérissable

Projection d’extraits de films en présence de Jean Louis Cremieux Brilhac, historien qui l’a bien connu, et de Michel Mendes France son fils (sous réserve) 

Organisateurs

Organisé par : Ciné-Histoire Adresse :8 rue Dupleix 75015 Paris Email :contact@cinehistoire.fr Site Web :http://www.cinehistoire.fr

A propose de l'Organisateur :

Contact the Organizer

Catégories de l'Evénement : Documentaires, Hotel de Ville, et Projections.

Votre commentaire

Evénements Liés