Menu

René Cassin : le combat des droits de l’homme d’une guerre mondiale à l’autre

Par Visité 1845 fois , 1 Visite(s) du jour

Start Date: 7 février 2014
End Date: 7 février 2014
Heure: 14:30 to 17:30

Adresse de messagerie: contact@cinehistoire.fr

Location: 5 rue Lobau 75004

Get Direction View Large Map

Description

Série « Ces résistants à ne pas oublier ». Résistants célèbres à la Libération mais tombés dans l’oubli. Chaque séance est articulée autour d’un film et animée par un historien référent ou un témoin.

Projection du documentaire : « Cassin, une vie au service de l’homme », 52 mn réalisé par Aubin Hellot.  Ce film, réalisé à partir d’archives, raconte à tous l’histoire du XXème siècle en suivant le parcours de cet homme d’exception.

Grand blessé de la Première Guerre mondiale, cette expérience marquera toute sa vie. Persuadé que seule, la solidarité internationale peut empêcher le retour à la guerre, il fonde un mouvement international d’anciens combattants qui lui vaut d’être délégué de la France à la Société des Nations. Il en démissionne après les accords de Munich.
Dès juin 1940, il rejoint le général de Gaulle à Londres, où il devient le juriste de la France libre : il rédige les accords Churchill de Gaulle qui définissent les relations de la France libre avec l’Angleterre.
Président du Comité Juridique du Gouvernement Provisoire d’Alger, il joue un rôle central dans le rétablissement de la légalité républicaine.
A la libération, il est nommé vice-président du Conseil d’Etat, poste qu’il occupe de 1944 à 1960.Il est le principal inspirateur et rédacteur de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948. En 1959 il devient membre de la Cour Européenne des Droits de l’Homme
Au Conseil d’Etat, au conseil Constitutionnel, à la Cour Européenne des Droits de l’Homme, il accumule les titres et les tâches qui lui vaudront en 1968 le prix Nobel de la paix .
Nul mieux que lui n’a compris que le respect des Droits de l’Homme et la paix étaient indissolubles, ce qu’il exprimera en disant il n’y aura pas de paix sur cette planète tant que les Droits de l’Homme seront violés en quelque partie du monde que ce soit.
Il meurt en 1976 et ses cendres sont transférées au Panthéon en 1987.

Avec la participation d’Antoine Prost, professeur émérite d’histoire, université de Paris I, auteur d’une biographie de René Cassin.

Organisateurs

Organisé par : Ciné-Histoire Email :contact@cinehistoire.fr Site Web :http://www.cinehistoire.fr

A propose de l'Organisateur :

Contact the Organizer

Catégories de l'Evénement : Cinéma, Hotel de Ville, et Projections.

Votre commentaire

Evénements Liés